vendredi 4 avril 2008

La droite [moins pour tous, plus pour quelques uns !]

Pour répondre à la demande de Nicolas, je refais un peu de politique. Mais c'est juste pour faire plaisir !




La famille Sarkozy en 2002 [conformèment à la Loi, j'ai flouté les autres personnages et notamment le visage du gamin mais cette photo, signée SIPA est parue telle quelle dans Gala et sur leur site]




Le programme de Nicolas Sarkozy est un programme de droite tout ce qu'il y a de plus classique et il faudrait être sot pour essayer d'y voir autre chose.
Les deux axes essentiels de sont projet était le choc de confiance et l'augmentation du travail [en quantité, faut pas rêver pour les salaires !] et l'on voit bien ce qui arrive.

Les plus aisés du pays se sont vus rembourser une large partie des impôts déjà payés et ils se sont contentés, jusqu'à présent, de se le mettre dans la poche. A aucun moment, ils ne sont souvenus de cette magnifique théorie de la droite classique qui certifie que l'augmentation de la fortune des uns provoque l'enrichissement de tous et que l'Etat n'a qu'à s'occuper d'autres choses [par exemple de la police afin de protéger les possédants mais je m'égare — Marx sort de ce corps]. Soit qu'ils aiment vraiment l'argent pour sa possession, soit que leur confiance en l'avenir et donc en la réussite du Néo-Président ne leur a pas paru suffisamment certaine. Quoiqu'il en soit, leur confiance n'a pas eu lieu.

Quant à l'augmentation du nombre d'heures œuvrées en supplément [à défaut de salaire suffisant, on accepte un peu n'importe quoi, n'est ce pas ?], après un démarrage en fanfare, sans doute influencé par l'approche des fêtes de fin d'années, les derniers chiffres font entendre quelques couacs. Il semble bien que la partie «travailler plus» soit elle aussi à court de batterie. J'en veux pour autre preuve, la multiplication des conflits sociaux où la colère nait du faible montant des salaires.

C'est le moment que choisi l'auteur de cet article pour vous rappeler les faits : la Droite est à la Présidence de la République depuis 1995 ET au gouvernement depuis 2002. Lionel Jospin a laissé le pays en très bon état après une mandature dont on peut regarder fièrement les résultats.

[Et pourquoi j'ai voté Besancenot au premier tour ? Pourquoi ? Mais parce que trop de gauche, tue la gauche !]

Nicolas Sarkozy a ministré de nombreux mois durant ces années-là. Il a même bossé au budget dites donc ! Alors, avec tout ça, comment ça se fait qu'on n'a plus de sous ?

J'entends qu'il manque cinq sept milliards dans les caisses et qu'on va encore devoir se serrer la ceinture, c'est à dire payer plus que la veille et bien moins que demain ! On dit qu'il nous faudra tenir bon jusqu'en 2011 et je mesure ce que représente ce cadeau de quinze milliards que s'est permis le parvenu de l'Elysée [j'espère l'arrivée bientôt parmi nous de Nicolas Princen].

D'un autre côté, les entreprises du CAC 40 qui font quatre-vingt dix neuf milliards de bénéfice, ça semble disproportionné, non ? Les mêmes qui ont trop de charges et trop d'impôts au point qu'elles se constituent des caisses noires pour vaseliner le dialogue social ou éventuellement l'assiduité de quelques aimables députés. Les mêmes qui paraissent ravis du pantin qui occupe le fauteuil de dirigeant du pays.

Depuis 2002, nous appliquons les méthodes de la Droite, nous avalons du discours de la réforme et depuis 2002, les choses s'aggravent. Et ce sont les mêmes dirigeants qui aujourd'hui nous annoncent qu'ils vont résoudre le problème ?

Ça sent pas un peu l'arnaque, là ?

14 commentaires:

  1. On pourrait même dire que la droite est au pouvoir depuis 93 en fait, quand Sarkozy ministrait le budget de Balladur. Ok, c'était encore la présidence de Mitterrand mais les orientations actueeles étaient déjà là

    RépondreSupprimer
  2. "cette magnifique théorie de la droite classique qui certifie que l'augmentation de la fortune des uns provoque l'enrichissement de tous"

    Bien défini !

    RépondreSupprimer
  3. La maman, à gauche, elle est enceinte, non ?


    ^^

    RépondreSupprimer
  4. "Le programme de Nicolas Sarkozy est un programme de droite tout ce qu'il y a de plus classique et il faudrait être sot pour essayer d'y voir autre chose."

    Oui, et si Sarkozy n'est pas réélu, on concluera qu'il n'a été qu'une queue de comète du chiraquisme.

    Bon billet!

    RépondreSupprimer
  5. Eric,

    Qu'as tu contre la comète ?

    RépondreSupprimer
  6. Rébus : c'est juste mais de ma propre autorité, j'ai choisi le premier septennat de Chirac.

    Nicolas : c'est la version officielle ! :-)

    Ellie : celle de gauche a l'air enceinte, oui !! ;-)

    Eric : Sarkozy vit toujours par rapport au père, je l'ai dit et répété ! Je l'imagine assez bien obsédé par Chirac, en effet !
    Merci. :-)

    Nicolas : Chirac est venu à la Comète ? :-)

    RépondreSupprimer
  7. @Nicolas,

    Rien contre la comète, mais tout contre un successeur de Chirac qui prétend rompre avec lui.

    RépondreSupprimer
  8. Je ne comprends pas le truc écrit en rouge ?

    RépondreSupprimer
  9. Franssoit : c'est un exercice de mémoire : pourquoi n'a-t-on pas voté Jospin au premier touren 2002 ? :-)))

    RépondreSupprimer
  10. Parce qu'un crétin souverainiste s'est lui aussi présenté a gauche ?

    RépondreSupprimer
  11. Benjii : c'est un peu simpliste comme explication, non ?
    :-)

    RépondreSupprimer
  12. Depuis quelques mois, y'a comme un coup d'accélérateur

    RépondreSupprimer