jeudi 7 août 2008

A table ! [y'a du cochon ?]

[article réservé aux lectrices et aux lecteurs déjà pubères (si tu ignores ce que signifie "pubères", demande à ta maman l'autorisation de lire)].



Phase de sollicitation buccale ches les abeilles [source]



Mesdemoiselles et Mesdames,
Si dans votre vie romanesque, vous tombez sur un gars qui, face à vos efforts souples, gracieux et élégants pour lui faire comprendre votre désir, répond :
— Ah non, je ne lèche pas tes parties génitales, c'est sale !

Nous sommes d'accord que le garçon a sérieusement perdu autant d'occasions de se taire que de chances de vous revoir jamais ?

Alors comprenez que nous puissions nous plaindre à notre tour, de la dame qui, alors que nous sommes paisiblement à percevoir les premiers bienfaits de sa sollicitation buccale, s'interrompt afin de préciser :

— Mais je ne veux pas que tu éjacules pas dans ma bouche, c'est sale !

Mais qui sont ces tristes personnes ? Comment peuvent-elles ne pas être affamées de ces plaisirs de bouches ? Comment peut-on autant nier la gourmandise ?

Ne préférez-vous pas un homme qui tandis qu'il glisse vers votre ventre arbore un œil brillant et un sourire digne d'un italien quand il sait qu'il aura de l'amour et du vin ?


[Je t'avais bien dit que ce n'est pas de ton âge et que tu n'y comprendrais rien ! Allez, file dans ta chambre !].

28 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  3. je suis étonnée que Maître Didier et Nicolas Kanter ne soit pas dans le coin!

    RépondreSupprimer
  4. m1 : si ce n'est pas une question d'amour, c'est, pour le moins, une question d'harmonie, non ? Je pense que oui...

    m2 : ah mais je n'ai pas parlé d'avaler ! :-))

    m3 : ah tiens, oui ! Il faut dire que ce blog est assez mollement actif, ces temps-ci !
    :-))

    RépondreSupprimer
  5. Entièrement d'accord avec Monsieur Poireau. Tu n'avales pas, tu fais tourner dans ta bouche et tu recraches au choix :

    - dans le lavabo,
    - dans un mouchoir,
    - sur le parking (après avoir ouvert la portière de la bagnole),
    - fièrement, comme un glaviot d'homme, par la fenêtre de la chambre...

    Bref, il est clair que retirer le sexe masculin de sa bouche au moment où...c'est bacler le boulot, c'est un coup d'arrêt, c'est comme pourrir un met raffiné avec un ingrédient décalé...

    Comme si, lorsque je mangeais l'entrejambe d'une demoiselle, je m'arrêtais subitement avant son orgasme (une fois, ça m'est arrivé, mais j'avais une méga crampe ; désolé :)))

    Et puis le cul plein d'interdits, c'est aussi passionant qu'une partie de ping pong solitaire...


    (bien content d'être en lien sur ce genre de texte :)))

    RépondreSupprimer
  6. Il n'empêche qu'il y a une négation mal venue ou mal gaulée ici : "je ne veux pas que tu éjacules pas dans ma bouche".


    Tiens ! Poireau est revenu. Dans son blog politique...

    RépondreSupprimer
  7. maman n'était pas à côté de moi, j'ai lu, j'ai rien compru !

    RépondreSupprimer
  8. @M. bon je te propose une autre réflexion beaucoup plus vendeuse :

    si tu avales tu maigriras !

    c'est coZop qui le dit alors ça doit être vrai !

    RépondreSupprimer
  9. Si je comprends bien, les vacances ont bien commencé et mal fini ?

    RépondreSupprimer
  10. Une collègue journaliste m'avait doctement expliqué, il y a déjà longtemps, qu'elle avalait systématiquement car, je cite "c'est bourré d'oligo-éléments". C'est peut-être une manière de vendre le truc aux récalcitrantes...

    RépondreSupprimer
  11. Vous devriez faire commercial, Didier.

    RépondreSupprimer
  12. Le coup de oligo-éléments, j'avoue c'est vendeur.
    On plante le décors :
    Au resto, habillée dans son petit 38 en lin du comptoir des cotonniers, elle prends un jus de fruit à l'apéro (jus de papaye ou jus de goyave ??). Ensuite, une salade (ouh c'est copieux hein dis hein !!?!!), du poisson en plat de résistance, et là, elle chipote, et v'là que je te mets de côté tel machin, que je rechigne à terminer le bidule. Pour le dessert ? un sorbet et déjà, c'est parce que c'est la fête.

    Comment ne pas avoir pensé plus tôt aux oligo-éléments ??? Tin bravo, moi je mise sur les omégas 3 aussi, mais faudra lui faire croire que t'es un saumon avant, et comme elle boit pas d'alcool (calorique) ça risque d'être compliqué.

    Non, sinon, la dernière fois, je croise une fille que me petit frère connait (petit mais il a 23 ans tout de même) et là il me dit : "ah celle là, elle est vraiment... vraiment..." ; moi : "vraiment quoi frérot ?", lui : "ben tu sais... ah je sais pas... mais tu vois, c'est une qui avale, pour te dire !!"

    j'en suis restée pantoise.

    RépondreSupprimer
  13. @ Mademoiselle S : oui, les omégas 3, ça doit bien marcher aussi. Mais mon histoire date d'avant leur invention par ces abrutis de diététiciens (combien pour le diététicien dans la vitrine ?).

    Quant au petit frère... Il faut vraiment avoir 23 ans pour se croire capable de repérer en un regard celles qui avalent, franchement ! Vers la cinquantaine, on y arrive beaucoup mieux, mais comme on ne jouit plus qu'une fois sur dix (et encore : à condition de n'avoir pas forcé sur l'alcool pour se donner du courage...), on arrive à s'en foutre un peu, de ces histoires de déglutition.

    RépondreSupprimer
  14. "se croire capable de repérer en un regard celles qui avalent"

    Oui. A la limite à l'odorat.

    RépondreSupprimer
  15. Dorham : du ping pong tout seul ? Pour un truc bucca, t'es souple ! :-))))
    [Cracher par la fenetre, j'aime bien l'image !!!].

    Nicolas : A force de toucher et retoucher les phrases, il reste des scories ! :-)))
    Côté politique, j'y reviens bientôt ! :-]

    Gael : t'es toujours pas pubère ? ;-))))
    Merci pour la pub !

    Franssoit : ah non, c'est un texte de fiction ! Je passe d'excellentes vacances ! (bon même si je bosse en parallèle sur d'autres trucs qui ne se voit pas en ligne encore...).

    Pas Perdus : tu peux expliquer à Donatien ? :-))

    didier Goux : la question est et reste : Pourquoi vous faisait-elle une telle confidence ? :-)

    mademoiselle s. : bienvenue par ici ! :-)
    Pour ce qui concerne la manière dont ton petit frère classe les femmes, j'avoue qu'il a besoin de mûrir un peu ! :-)
    Pour les Omégas3, c'est malin de le proposer ainsi. Du genre : "tu as bien pris tes oligos éléments, chérie ?" :-))))

    didier goux : le diététicien en dresseur d'ordre moral, j'avoue, c'est une sacrée astuce ! :-))
    J'espère que ma libido sera meilleure à 50 ans. En plus, je ne suis pas fan de cuite conjugale ! :-)))))))

    RépondreSupprimer
  16. Je connaissais une nana qui disait:' j'avale pas, l'acidité attaque l'émail de mes dents'

    ...

    Etait-elle blonde? L'histoire ne le dit pas...

    RépondreSupprimer
  17. Monsieur Poireau : la confidence n'était pas dur à obtenir, la jeune femme en question était d'une nature très spontanée...

    RépondreSupprimer
  18. Mademoiselle Ciguë : en même temps si elle suce la mâchoire close... ;-)))

    Didier Goux : en effet, elle était très nature pour dévoiler ce genre de détails somme toute intimes ! :-))

    RépondreSupprimer
  19. Ca sent le Poireau dépité tout ça :)
    En même temps, sortir avec monsieur Poireau sans se douter qu'il faudra bien le dégorger d'une manière ou d'une autre, faut être un peu blette...

    RépondreSupprimer
  20. Madame Gingembre11 août 2008 à 16:56

    Au sein du couple ou dans les actualités, il y a nombre de choses plus dures à avaler.

    RépondreSupprimer
  21. marie-georges profonde : non, non, c'est vraiment une fiction ! (Tout va bien ! ;-))) ).

    Songeons à éditer un guide sur les moultes manières de dégorger le poireau, ça pourrait être intéressant, culinairement parlant, bien sûr !

    Madame Gingembre : tout à fait d'accord ! :-)

    RépondreSupprimer
  22. Acharner le chipolata, allumer un calumet, arracher le copeau, aspirer le glandulaire, avoir la bouche amidonnée au sirop de burette, babiner le bolet, biberonner la bistoune, briquer le chinois à l’encautique des glandes, clapoter le zigomar, décapsuler le lutin fôlatre, dévaler le thermomètre à moustache, étancher le bigorneau, se faire bipolariser la guimauve, geysériser dans la gargante, gloutonner le polduk, lichouiller une tête de zob, mâcher la membrane, pratiquer le fourreau à 37°, sonner de l’olifant, faire sucette, tirer sur le bambou, turluter le salami, zorber le grec...

    ça ira pour les requêtes Google ?
    A voir ici :
    http://sexes.blogs.liberation.fr/agnes_giard/2008/07/petite-histoire.html

    RépondreSupprimer
  23. beurk, c'est sale. Les mots clés sont d'une finesse toute particulière.

    Ceci dit, ça vaut bien un bilan de sarkozy, comme billet.

    RépondreSupprimer
  24. Je confirme:
    'excellentes vacances',
    'non, non, c'est vraiment une fiction ! (Tout va bien ! ;-))) ).' ,

    Les vacances sont donc excellentes, c'est vraiment une fiction, tout va bien!

    ...

    Non parce qu'après, les gens y vont penser des choses...

    ...

    :-)

    RépondreSupprimer