samedi 23 janvier 2010

Benjamin Biolay [La superbe !]




Benjamin Biolay est un sale con.


Je ne sais pas pourquoi je me suis mis à le penser ainsi. Je ne le connais pas plus que ça, c'est juste mon impression. Normalement, avant de critiquer, pour le moins, j'essaie d'être au courant. Les futurs articles sur Un diner presque parfait et Pascal, le grand frère demande des heures d'efforts solitaires avant de pouvoir être écrits sur le formidable blog de monsieur Poireau [des liens, bordel, des liens !].

Peut-être est-ce sa petite gueule de versaillais, de parvenu, plus pédant que dandy, enfin, quelque chose qui m'était, à ce moment-là de mon existence, totalement insupportable. Il avait eu, dans plusieurs interviews, une manière tellement prétentieuse d'évoquer en référence la musique de Serge Gainsbourg.

En plus, il avait pécho Chiara Mastroiani avant qu'elle ne me rencontre, comment aurais-je pu dès lors accepter qu'il s'introduise dans mon oreille ? Dans le même temps, je pense presque pire de Jean-Louis Murat dont j'aime pourtant les chansons.

C'est donc avec de multiples réticences et moults reculons que je me suis mis à écouter « La superbe », le dernier album en date de Benjamin Biolay. J'ai du me pousser et c'est grâce au hasard d'un lecteur mp3 que m'ont fait vibrer le tympan, les paroles de «Brandt Rhapsody», le onzième titre de ce double album.

Faussement recopié de petits mots trouvés sur le frigo, les notes du quotidien d'un couple aujourd'hui. Mais d'une écriture totalement dirigée, maitrisée pour suivre le parcours de cet amour. Des baisers torrides du début jusqu'au partage du micro-onde et au delà. Des baisers ardents des premiers jours au «pense à rappeler ta mère» noté avec colère, comment le coup de foudre peut s'éteindre si l'on n'entretient pas la flamme. Au jour le jour, comment ça s'use, comment ça peut s'user, la bienveillance amoureuse. De la chanson terriblement réaliste et rien que pour celle-ci, ouvrez donc vos oreilles.

L'ensemble est baroque, grandiose, parfois un peu trop narcissique dans les sujets abordés, on aimerait tellement le voir tremper sa plume dans des problématiques un peu plus sociales, mais tellement bien habillé ! Une musique impeccable, inventive, taillée sur-mesure à l'ampleur ou à l'intime du texte [Ton héritage]. Des violons [la superbe], des synthétiseurs, de la basse qui envoie quand il s'agit d'envoyer [Prenons le large], des finesses d'arrangements qu'on réécoute plusieurs fois d'affilée [Bueno Aires].

Les fichiers sont en repeat dans mon iTunes™ depuis quelques jours et je ne m'en lasse pas. Il n'y a bien que les imbéciles qui ne changent pas d'avis, non ?


Message personnel : ce disque est garanti 100% sans «My way» !

28 commentaires:

  1. Euh c'est normal cette barre Blogger/Twitter quand on es sur ton blog ?!? J'ai jamais vu ça encore...

    RépondreSupprimer
  2. J'aime bien moi Biolay. Tellement moins gonflant que les Bénabar et consorts... Rappelons-nous, l'immense Gainsbourg n'avait rien d'un chanteur social...

    RépondreSupprimer
  3. dadavidov : quelle barre, celle du bas avec le lien vers twitter ? Bin oui ! C'est pas bien ? :-))

    b.mode : tu as raison pour Gainsbourg. C'est peut-être que je sens chez Biolay un talent pour parler du réel et que j'aimerais qu'il se mette à parler de la rue ! :-))

    RépondreSupprimer
  4. Il me parait tout à fait normal de ne pas forcément avoir toujours la même ligne d'opinion sur la production d'un artiste. En attendant, c'est drôle à quel point ce gars provoque des réactions extrêmes ! Je le trouve à la fois agaçant et talentueux... et foi de fille je trouve sa voix troublante et son cheveu gras.
    Je n'ai fait que deux tours de "La Superbe" et je les ai aimés, beaucoup.

    RépondreSupprimer
  5. Nekkonezumi : et encore, tu n'as pas (a priori) de jalousie quant à Chiara ! :-))
    Plus sérieusement cette fois, je trouve bon signe qu'un artiste ne laisse pas indifférent et provoque des réactions exacerbées. A mes yeux, c'est preuve de talent ! Pour Biolay, je vais désormais suivre son travail en tout cas ! :-))

    RépondreSupprimer
  6. je vois que tu as succombé toi aussi

    RépondreSupprimer
  7. sa voix est troublante ... et à chaque fois ,je me laisse emporter .
    mais tout comme toi ,j'avais un peu de mal avec son côté Parisien, très parisien bobo...
    en l'entendant en interview en radio(vive la radio!) ,je crois que pour lui l'image n'est pas ce qui a de plus simple à gérer.
    comme souvent les grands artistes....
    je t'embrasse

    et au fait ,je m'y perd avec tous tes blogs!

    RépondreSupprimer
  8. mrsclooney : on m'a forcé mais je ne regrette pas ! C'est bien hein ? :-))

    Dita : je crois bien ne l'avoir jamais écouté en interview, il va falloir que je m'y penche !
    Comment ça tous mes blogs ? Je n'en fais qu'un à la fois !
    :-))
    [Bienvenue par ici ! :-)) ].

    RépondreSupprimer
  9. Ce morceau, «Brandt Rhapsody» me fout des frissons! Si je m'écoutais, à chaque fois que je l'entend, j'appellerai mon Homme pour lui dire "JE T AIME HEIN... HEIN, JE T AIME... " !!! Cette chanson est terrifiante...

    RépondreSupprimer
  10. J'aime ce qu'il fait (et depuis le début), mais je suis moi aussi très partagée sur l'homme. Et parce que je suis partagée, je n'ai acheté qu'un album sur deux à peu près (sachant que je le suis depuis Rose Kennedy, c'est-à-dire depuis le début).

    Pour Brandt Rhapsody, j'ai lu ou entendu quelque part que Biolay et Cherhal avaient écrit chacun leur partie séparément, sans se concerter. C'est du meilleur effet :-)

    Plein de bises (et merci pour le lien).

    RépondreSupprimer
  11. Oulala ! je me répète ! Faut m'excuser : je sors du cinéma où j'ai vu Welcome, et ça m'a un peu mis la tête à l'envers.

    Re-bises.

    RépondreSupprimer
  12. Mademoiselle Ciguë : terriblement d'accord pour "Brandt Rhapsody" ! A mon avis, ça va devenir un classique de la chanson française. Le temps le dira…

    [Ah, le téléphone sonne… ;-)) ].

    _________________

    Vanessa : ah ! Ravi de te voir par ici !
    En fait, je le suis d'une oreille depuis ses débuts. Mais rien qui ne m'ait poussé suffisamment pour aller au-delà… surtout avec ce problème que j'ai avec sa personne !

    Je ne savais même pas qu'il y avait Jeanne Cheral dans le coup ! Je n'ai fait qu'écouter l'album, sans avoir rien lu, afin d'être le plus à l'écoute possible*. S'ils ont écrit de cette manière, c'est une réussite et c'est très cohérent avec le thème du texte. :-)))
    Bises aussi alors !


    *Note pour moi-même : penser à faire un article sur ce thème en parlant du cinéma à la télévision !

    RépondreSupprimer
  13. "On" n'a pas eu beaucoup à te forcer quand même ;-) Merci pour ta confiance en tout cas, une belle preuve pour moi que tu vas bien ;-))
    Et oui ! moi je dis que tu peux faire des articles sur la musique dans ton blog !!!

    RépondreSupprimer
  14. Cathy : tiens ! Bienvenue par ici !
    :-))
    Oui, bon, quand "on" me dit que c'est bien, j'essaie d'être attentif, il n'y a pas à beaucoup insister en général !
    :-))
    Pour la musique, c'est selon l'humeur et les découvertes. Ce n'est pas forcément aisé de retranscrire la musique sur un blog ! :-))

    RépondreSupprimer
  15. Moi, je ne bois que du lait bio.

    N.B. : La nullité de ce commentaire doit être excusée par ma journée d'hier où j'aurais du boire du lait.

    RépondreSupprimer
  16. Nicolas : un commentaire superbe ! :-)))

    RépondreSupprimer
  17. Je me demande si c'est bien raisonnable de me risquer à commenter ce billet? Je ne connaissais pas ce
    Benjamin Biolay avant de te lire. Je partage néanmoins ton hostilité à priori pour un type qui, non seulement s'est accaparé Chiara M., mais de plus a des cheveux aussi drus!

    RépondreSupprimer
  18. Le Coucou : ah la jalousie capillaire te perdra ! Mais c'est peut-être ce qui, malheureusement, séduit cette Chiara ! :-)))

    RépondreSupprimer
  19. Moi j'adore BB depuis ses débuts. Je ne vois pas en quoi il est bobo et parisien de surcroit. Il vient d'un milieu modeste de Villefranche sur Saone !!!! Bizarre ces étiquettes qu'on aime coller sans trop savoir pourquoi. Il est tout simplement lui même et ne tombe jamais dans le consensus mou...pour moi c'est à ça qu'on reconnait un Artiste..

    RépondreSupprimer
  20. Anonyme : mais prenez donc un nom !
    Je reconnais bien volontiers lui avoir coller des étiquettes à la con ! J'écouterai la suite et même ses interviews… :-)))

    RépondreSupprimer
  21. "Benjamin Biolay est un sale con."

    Ca sent l'atelier d'écriture avec Didier Goux ?

    Bon, je le fais sans filet et je vais maintenant lire le reste de l'article et des commentaires !

    RépondreSupprimer
  22. Franssoit : :-)))
    Bienvenu parmi les blogueurs ! :-)

    Je reconnais par la présente n'avoir pris aucun cours avec Didier Goux ! :-))

    RépondreSupprimer
  23. "ton héritage" aussi est très belle.
    Comme toi, j'ai changé d'avis à son sujet...mais un peu avant c a d à l'écoute de "trash yéyé" qui me semble meilleur que "la superbe".

    RépondreSupprimer
  24. Loïc : bienvenu par ici !
    Je n'ai pas encore écouté trash-yéyé mais ça ne saurait tarder. La Superbe me semble une assez jolie porte pour entrer dans l'univers de Biolay !
    :-))

    RépondreSupprimer
  25. Tiens, je suis d'accord. Je dirais de lui qu'il est une tête à claques magnétique : il réussit cette prouesse, énervant, mais je l'aime bien quand même. Peut-être un vrai côté rock'n'roll : peu aimable, peu lisse, mais tant pis (ou tant mieux).

    (sais-tu qu'il vient du même bled que Zoridae ? ils étaient dans la même école de musique, enfant. Rigolo non !)

    RépondreSupprimer
  26. La première fois que j'ai entendu le nom de benjamin biolay, j'ai cru que c'était un écrivain, et que j'allais adorer.

    RépondreSupprimer
  27. balmeyer : je me demande si je ne vais pas aller le voir sur scène pour vérifier qu'il est aussi tête à claques en vrai ! :-))
    Zoridae s'en souvient ? Elle a gardé le contact ? Etonnant, oui ! :-))

    jess : en même temps, il n'écrit pas si mal en fait ! As-tu écouté ? :-))

    RépondreSupprimer
  28. Je suis d'un actuel, moi. Tout à fait d'accord avec toi, cet album est merveilleux, bon même si parfois le côté pédant gnangnan...
    Non des titres merveilleux et un travail profond et léché.
    Celle que je préfère c'est 'la fille aux cheveux rouges"

    RépondreSupprimer