dimanche 6 juin 2010

La droite et les retraites [c'est vieux !]


Emmene ton gosse au boulot - 2009 [source]

C'est un peu dommage de limiter François Mitterrand à la retraite à 60 ans. Il ne s'est pas levé un matin avec une telle lubie, c'était un engagement électoral qu'il a décidé d'honorer
. Il a de même, concrétisé la cinquième semaine de congés payés. Il nous a aussi révélé que nous avons la Droite la plus bête du monde. La preuve, elle a même récupéré Jack Lang.

Le dossier des retraites, justement, nous démontre comme elle retombe dans ses anciens travers. Lancer des réformes et manquer de courage politique pour les mener à terme. La situation est pourtant simple à décrypter : l'impôt sur les sociétés a tellement baissé en faveur des actionnaires qu'il n'y a plus d'argent pour rien.

Mais qui a suggéré de s'en prendre aux chômeurs de cinquante-huit ans ? Vous êtes d'accord que s'ils ne trouvent pas d'emploi, c'est essentiellement du fait de leur âge ? Et vous pensez donc que de les obliger à chercher plus longtemps sera efficace ? Dites-moi, elles seront renflouées en combien de temps les caisses, exactement ?

La bonne piste, c'était de profiter de l'aubaine et de faire d'une pierre, deux coups. Création du Service du Travail de la Jeunesse et Réforme du Code des Mineurs. Tu annonces qu'il est impératif de mettre fin à l'insécurité et tu changes l'âge d'entrée dans la carrière.

Par décret, il est décidé que tout djeun's de plus de douze ans, surpris à une quelconque incivilité serait tenu de donner de son temps à la communauté. La durée d'ouvrage reviendrait au Juge mais ne pourra en aucun cas, être inférieure à quinze jours continus. Pour compléter la fonction morale de ce programme, il sera créé un salaire symbolique. Mais une partie sera prélevée afin d'alimenter une Caisse de Secours aux Pauvres Victimes.

Le pays verra bientôt la réouverture de ses usines et le monde entier viendra chez nous pour se fournir à bas prix. Les vieux vieilliront paisiblement devant Michel Drucker, les plus rebelles préféreront Michel Sardou, et la prospérité nationale nous sera garantie.

Au lieu de cela, il a fallu que la droite s'en prenne aux vieux. Comme quoi, il n'avait pas toujours tort, François Mitterrand.


Ceci est un énième paragraphe ne comportant aucune vanne.


8 commentaires:

  1. Bon alors, quand est-ce qu'on commence ?!?

    RépondreSupprimer
  2. Ce que tu décris existe déjà : ça s'appelle "stagiaires".

    RépondreSupprimer
  3. Théorie parfaite. Au boulot !

    RépondreSupprimer
  4. dadavidov : dès 2012, après la réélection triomphale de Notre Grandeur Présidentielle ! (nan, hein ? :-)) ].

    captainhaka : des stagiaires de 12 ans, il va falloir que j'aille voir ça ! :-))
    [Tu n'as pas totalement tort sauf que les stagiaires devraient aussi cotiser ! :-)) ].

    Nicolas : allons-y ! :-))

    RépondreSupprimer
  5. Tiens, à l'école maternelle, j'ai vu pour la première fois cette affiche : "vous êtes à la retraite et vous voulez gagner un complément ? Devenez vacataire de cantine", avec le logo de la ville de Paris. C'est la première fois que je vois ce genre de truc.

    RépondreSupprimer
  6. Balmeyer : oui, c'est terrible quand même de proposer le travail comme solution à la retraite ! Echec sur toute la ligne, donc…
    :-)

    RépondreSupprimer
  7. Vivement la gauche pour mettre les jeunes au boulot? Tiens on devrait pouvoir les faire bosser dès la crèche, on pourrait créer des ateliers de colliers de nouilles, le personnel payé en bouillies ou biberons, même les Chinois ne pourraient pas nous suivre!

    RépondreSupprimer
  8. LeCoucou : ah les usines de colliers de nouilles, riche idée ! Je note !
    :-))

    [Je crois bcp plus à un retour d'un véritable impôt collectif incluant tous les revenus du plus haut au plus bas et les bénfices d'entreprises ! :-) ].

    RépondreSupprimer