jeudi 8 octobre 2009

Le peloton [la meute !].


Un pousse-pousse en Chine [source]


Moi, les pédophiles, je crois toujours que ça désigne des gars qui adorent voyager à pied. Ce serait venu du grec pedos qui par déformation a donné pédale. C'est comme ça qu'on a fini par prendre les cyclistes pour ce qu'ils ne sont pas.
On peut parfaitement être touriste et abstinent, ça n'a rien à voir. Tout comme on peut avoir mal aux fesses sans être tout à fait un cyclotouriste.

Que Frédéric Mitterrand fasse ou non du vélo, ce n'est pas vraiment la question. C'est ce qu'avait l'air de penser Laurence Ferrari lorsqu'elle a commencé l'interview du Ministre de la Culture et de la Communication. Elle en tenait un, un vrai, l'un de ces sauvages barbares et sanguinaires personnages et quelque fois barbus qui s'en prennent à nos enfants. Ou, en tout cas, qui auraient pu s'attaquer aux gamins de la dame qui connait la femme dont la belle-sœur a croisé au supermarché, il y a quelques années, l'ex-petite-amie du pauvre papa dont la petite fille chérie a été sexuellement violée.

On sentait qu'ils en avaient parlé en réunion de rédaction et, je ne sais pas si c'est à cause de craintes qu'elle pourrait avoir du fait de courbes d'audiences exprimant plus la chute d'organes que la jeunesse épanouie, mais elle avait visiblement décidé que c'était l'entretien de sa vie. Une vedette, un people mouillé dans des histoires de fesses, elle avait sous la main de quoi faire bander l'audimat, pourvu qu'elle soit à la hauteur.

Le Ministre de la Culture a argumenté, expliqué, détaillé, essayé de préciser les choses. Il a parlé du contexte, du sens de l'ensemble de chapitres constituant le livre, qu'il qualifie lui-même de quelque chose entre le roman et le récit, pas totalement de la fiction. Il a reconnu avoir loué les services d'un pousse-pousse en Asie, il le dit sans fierté, ni revendication. Ça ne démontre en rien qu'il aime tout particulièrement la bicyclette.

Il a tenté une belle échappée quand il a justifié la défense de Polanski : «Je suis Ministre de la Culture, je me dois d'être au côté des artistes et je n'ai pas à prendre position sur une affaire qui n'a pas été jugée». On le voyait déjà franchir la ligne en vainqueur, les bras levés dans son maillot débordant des couleurs de son nouveau panache, on l'imaginait venir bientôt sur le podium recevoir les lauriers de la gloire
mais c'est sans compter sur Laurence Ferrari, toujours dans sa roue.

Face aux explications du Ministre qui se dit profondément touché dans son honneur [ce qui n'est tout de même pas anodin pour qui se souvient de l'histoire de Roger Salengro], après avoir plusieurs fois relancé comme pour tester son adversaire, elle se penche vers lui, elle pose le coude sur son bureau me semble-t-il et elle le cloue sur la ligne :

— et si dans quelques semaines, quelques mois, un texte condamnant le cyclotourisme est mis au vote à l'Assemblée, vous serez tout de même présent dans l'hémicycle ?

Quand tu es sur le plateau de TF1, tu n'as aucun rôle à jouer, tu es le gibier. Il ne te revient pas d'apporter les réponses aux questions qu'on te jappe à la face. Ils choisissent avant même que tu n'arrives en plateau, l'angle selon lequel ils présenteront le sujet. Qu'il s'agisse de ta propre vie ne leur importe en aucune manière. Ta narration elle-même des faits de ton existence n'influera pas sur le déroulement. S'il faut te mordre pour te ramener dans leur droit chemin, tu auras les mollets mouillés de sang…

14 commentaires:

  1. bon va falloir que je la voie cetinterview...

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour le lien ;-)
    C'est tout ? oui c'est tout ! sur un sujet lancé par Marine LP je ne gloserai pas ;-)

    RépondreSupprimer
  3. Depuis quand tu regardes TF1, toi ?

    RépondreSupprimer
  4. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  5. Vaut-il mieux être gibier de TF1 ou gibier de pédophiles ?

    RépondreSupprimer
  6. Gael : oui !

    Madame de K : de rien ! (c'est tout !) :-))

    Nicolas : un moment de faiblesse ! En fait, je voulais voir l'angle choisi par la chaine "amie du pouvoir" ! J'ai vu ! :-))

    Aude Nectar : y'a pas d'autres choix possibles ?
    :-))

    RépondreSupprimer
  7. Je n'ai pas vu la rixe. C'est bien d'évoquer Salengro, ce sont des choses qui arrivent. Ce genre d'affaire est à prendre avec des pincettes.

    RépondreSupprimer
  8. Mtislav : ça vaut son cours de bonne petite journaliste dotée d'une dentition d'acier !
    J'aime qu'on n'oublie pas Salengro...
    :-))

    RépondreSupprimer
  9. Ça va me faire de la lecture! :-))))))

    RépondreSupprimer
  10. Très bien, j'ai l'impression d'avoir regardé l'émission, du coup!

    RépondreSupprimer
  11. Clap, clap, clap (applaudissements). Et elle avoue sans gêne et sans scupule...qu' elle n' a pas lu le livre...Super, le travail journalistique. " Les loups se mangent entre eux, mais chassent en bandes... "

    RépondreSupprimer
  12. Je n'aimais déjà pas beaucoup laurence ferrari...

    Là, par contre...

    c'est définitif...

    cette femme est une raclure...

    et encore, c'est pas gentil pour la merde...

    RépondreSupprimer
  13. Luisasi et Mademoiselle Ciguë : elle a fait un choix : journaliste sur TF1. A partir de là, elle donne un certain genre de travail…
    :-))

    RépondreSupprimer