samedi 11 septembre 2010

Broussailles [de retour…]



*


J'ouvre le blog et je retrouve les textes des chansons* en cours et un tas de brouillons pas terminés. On dirait un jardin en friche après les vacances d'été. Les tournesols ont dépassé la cuisine et le potager se décore des fleurs d'une rangée de laitues*.

Les brouillons sont des broussailles à retailler. On ne sait pas ce que deviennent les mots qu'on laisse dans les casseroles sans venir les touiller*. Peut-être que ça s'aigrit peu à peu. La langue s'assèche comme les cailloux*. Une pierre qui ne roule plus et qu'envahit la mousse. Il manque une rivière, un flot de langage, un flow de rap pour écorcher les fonds boueux.

Il manque une musique pour agiter les épithètes*, taper du pied sur des alexandrins fougueux, il manque une voix pour éclairer les troncs d'une forêt de mots devenue trop engoncée d'elle-même.

Il y a des routes au bord des falaises.
On les oppose aux autoroutes.
Ces longs rubans sombres qui déchirent avec lenteur la campagne alentours.
On se demande toujours où vont les autres voyageurs*.
Tandis qu'on marche d'un bon pas.
La peau du visage cinglée.
Par l'air marin…

14 commentaires:

  1. Personne encore? Quelle beau bouquet, tu as rudement bien fait de cueillir les métaphore, c'est un régal !

    RépondreSupprimer
  2. LeCoucou : non, personne dans mon jardin, c'est samedi matin ! :-)) [merci !]. :-)

    nekkonezumi : tu sais que je n'avais même pas fait le parallèle entre le potager et mon pseudo ? Bizarre !
    :-))

    Nota : je pense que le blog va changer un peu de ce qu'il était auparavant. Je vais revenir à plus d'écriture libre, sans sujet… à suivre… :-)

    RépondreSupprimer
  3. On revient toujours au source !
    Je suivrai donc !
    ;^)

    RépondreSupprimer
  4. Gildan : mince, va falloir que j'écrive vraiment alors ! :-))

    Nicolas : oui, j'ai retrouvé les clés dans un des cartons. Je vais revenir un peu au ton de "l'avis des petites choses", je crois…
    :-))

    RépondreSupprimer
  5. (merci pour le lien ; au fait, le fait que les droits de la photo soient réservés ne te pose pas de problème ? En ce qui me concerne, cela me gêne un peu ; une fois, j'ai demandé l'autorisation mais le procédé est lourd !)

    RépondreSupprimer
  6. Mtislav : je ne tire aucune rémunération de ce blog et je lie l'auteur du cliché donc pour moi pas de problème. La porte est ouverte et en cas de protestation, je retire la photo.
    Note que, jeune blogueur, je signalais systématiquement l'emprunt à l'auteur, lequel était toujours accepté mais que j'ai depuis laissé tomber la politesse !
    :-))

    RépondreSupprimer
  7. Merci pour la réponse. C'est une conception assez personnelle du droit d'auteur mais je la partage. Indiquez l'auteur ou un lien pour la retrouver est "sympa" en tout cas. Cette pelouse me plaît beaucoup.

    RépondreSupprimer
  8. mtislav : moi aussi, bien que je sois plus tondeuse à main !
    :-))

    [Il n'y a pas "droit d'auteur" puisqu'il n'y a pas de gain à partager. Par contre, je souligne le travail d'un photographe… :-)) ].

    RépondreSupprimer
  9. Tu voulais pas écrire pour Bashung toi ? T'aurais pu !
    (ceci n'engage que moi évidemment mais comme je suis l'objectivité même...)

    RépondreSupprimer
  10. Mademoiselle Ciguë : il est vraiment con d'être mort…
    J'écris (trop lentement) pour d'autres, on verra bien ! :-)

    RépondreSupprimer
  11. Wouai, t'as raison, c'était un con Bashung !

    J'ai pas compris ???

    RépondreSupprimer
  12. Thanks a lot for the article.Really thank you! Will read on…


    piwa povyshayuwaya potenciyu

    RépondreSupprimer