samedi 14 mars 2009

Alain Bashung [Dernière date…]


Photo perso à l'AB de Bruxelles le 03 décembre dernier


La chanson française a perdu, samedi 14 mars, un grand monsieur. Alain Bashung, 61 ans, est mort samedi après-midi à l'hôpital Saint-Joseph à Paris des suites d'un cancer. Depuis l'automne 2007, il était atteint d'un cancer du poumon et suivait une chimiothérapie. En raison de la maladie, il avait dû annuler ses concerts prévus ce samedi 14 mars à Longjumeau (Essonne) et les 17 et 18 mars au Grand Rex à Paris.
Sa dernière apparition publique s'est déroulée lors des dernières Victoires de la musique, le 28 février. Il y avait remporté trois nouveaux trophées, s'ajoutant à huit autres obtenus précédemment. Un triplé qui faisait de lui l'artiste le plus primé de l'histoire des Victoires, qui récompense les meilleurs artistes de la chanson française. Il y était apparu alors très affaibli.

Source : Le Monde

8 commentaires:

  1. aie aie aie!!!
    un grand est parti!
    salut l'artiste!

    RépondreSupprimer
  2. Je fume.
    Je bois.

    Je ne saute pas à l'élastique.

    Nul n'est parfait.

    MERCI.

    RépondreSupprimer
  3. ça fait bizarre!

    je l'ai vu le soir des victoires de la musique, effectivement très affaibli, me suis dit:

    on lui offre des victoires pour sa carrière maintenant car il est malheureusement pas prêt de revenir...

    RépondreSupprimer
  4. "Et si l'on disait le contraire ?
    Ou si l'on ne disait rien
    Si l'on construisait les phrases à l'envers
    Ou si l'on soulevait demain
    Qui serait l'adversaire
    Entre nous qui serait le plus malin ?
    Et si l'on disait le contraire
    Ou si l'on ne disait plus rien ?
    Je t'ai manqué ?
    Pourquoi tu me visais ?"
    Tu m'as happée, peu à peu, merci...

    RépondreSupprimer
  5. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  6. Ca me fait plus de peine que j'aurais cru; ce gars-là, il arrive, peinard, l'air de rien, avec ses chansons, et vous happe le coeur; ciao, Alain...

    RépondreSupprimer
  7. J'ai aussitôt pensé à toi quand j'ai appris cette nouvelle...

    RépondreSupprimer