mardi 22 novembre 2011

Dix ans [le cadeau !]



Vous avez une machine à remonter dans le temps à votre disposition. Il n'y a que vous et vous n'avez droit qu'à un seul voyage*, afin de garantir au maximum de vous éviter le coup de l'aile de papillon.

Vous avez le droit de ne modifier qu'une seule chose dans le passé : le cadeau* du Noël de vos dix ans. Souvenez-vous de qui vous étiez alors, quel genre d'enfant avez-vous été, quelle grande personne souhaitiez-vous peut-être devenir, quel cadeau* voudriez-vous offrir à votre vous-même âgé de dix ans ?

Illustration : time machine*

25 commentaires:

  1. Moi je ne regrette rien, par contre je peux te dire le cadeau que j'aimerais faire en 2012: offrir la présidence de la république à Nicolas SARKOZY en...Papouasie nouvelle guinée! [Et je n'ai jamais autant été sérieux de ma life]

    RépondreSupprimer
  2. C'est un exercice ? Une chaîne ? Un cadeau ???

    RépondreSupprimer
  3. ThierryRégis : je doute qu'à 10 ans, tu aies désiré vraiment ce cadeau. Alors quoi ? ;-)

    Dedalus : un exercice sur soi !
    :-))

    RépondreSupprimer
  4. A dix ans , je ne pensais déjà qu'à une chose : ma liberté ! Mes parents étaient très autoritaires et l'interdiction régnait en maitre à la maison ... Mais qui oserait offrir sa liberté à une enfant qui étouffe ?

    RépondreSupprimer
  5. Moi, j'avais de la part de mes parents des cadeaux "utiles" - je sais c'est pas bien, mais ça sert -de la part de tout le reste de la famille, des livres, de la part de mes grands parents, des sous ...
    Encore aujourd'hui, tout cela me convient ...

    RépondreSupprimer
  6. Mamie Rebelle : comme je te comprends ! Je suis passé par là, sans doute sous un forme différente. Offrir une activité à l'extérieur serait une bonne idée ! :-)

    Apolline : ton "équilibre" m'impressionne ! :-)

    RépondreSupprimer
  7. Sympa cette idée.
    Tu remarques? Ils esquivent.... Pas facile de se livrer à une introspection aussi profonde...Qu'est-ce que j'étais à 10 ans? Une gamine assez étouffée qui rêvait beaucoup et aimait se déguiser. J'aurais adoré à l'époque, qu'on m'offre un voyage quelque part loin. Ma grand-mère m'offrait des sous. Mon père chinait pour moi de chouettes petits objets. Ma mère, des trucs sages et éducatifs et je ne me souviens plus du tout quoi.

    RépondreSupprimer
  8. Io : oui, l'esquive, la pirouette, on a de tout dans les commentaires. Je laisse un peu reposer, j'y reviendrai avec ma réponse ! :-)
    La tienne me montre que tu as conservé le souvenir, c'est l'essentiel. :-)

    RépondreSupprimer
  9. Deux ou trois bouquins:
    - l'histoire du Nasdaq
    - l'histoire du web du début à nos jours
    - 10 ans de tirages du Loto dans le monde

    Voilà, voilà...

    ::

    RépondreSupprimer
  10. C'est vrai, je me rappelle mal de ce que l'on m'offrait à 10 ans.
    Ah, si ! ... des livres et des livres et encore des livres !
    Heureusement, car j'avais un grand besoin d'évasion, au moins dans ma tête ...

    RépondreSupprimer
  11. je ne me souviens de mon cadeau de Noël mais parfaitement de mon cadeau d'anniversaire : un panneau de basket et un ballon. Mon père a mis 2 ans (et je ne suis pas marseillaise) pour le monter. En attendant, j'ai dribblé pendant des heures. Je suis devenue une quasi pro du dribble ;)
    Donc, papa, s'il te plaît, pour mes 10 ans, je veux un panneau, un ballon ET que tu me fixes ce put... de panneau !

    RépondreSupprimer
  12. Ah oui et aussi, si j'avais 10 ans aujourd'hui, j'aimerais aller voir les kangourous en Australie. Comme aujourd'hui finalement.

    RépondreSupprimer
  13. Patrick B :
    Pourquoi l'histoire du Nasdaq ? A dix ans, déjà ? :-))

    solveig : tu te souviens d'un livre en particulier ? :-)

    MIP : Ah quel bonheur, j'avais un papa bricoleur ! :-) (beau souvenir de frustration ! :-) ).


    MIP : dis, tu m'emmènes voir les kangourous ?

    [Question sérieuse : si le désir est si grand, pourquoi ne pas migrer ? :-) ].

    RépondreSupprimer
  14. Je me suis déjà posée la question. J'ai adoré y passer un mois l'an dernier mais je serai bien incapable d'y migrer => impossible de vivre à 18 000 km de famille et amis.

    RépondreSupprimer
  15. Oui, Mr poireau, je me souviens.
    J'ai adoré "Croc blanc", Jack London.
    Avant il y avait eu toutes les niaiseries de la comtesse de Sègur !

    RépondreSupprimer
  16. solveig : il faut relire la Comtesse une fois adulte. C'est plein de perversités dignes du Marquis de Sade ! :-))

    RépondreSupprimer
  17. C'est vrai. La comtesse de Ségur te surprendrait sûrement, aujourd'hui. Replonges-y!

    RépondreSupprimer
  18. ah ben .. si je m'attendais à relire la Comtesse (ailleurs que dans le Canard !), à mon âge.
    Vais essayer ...
    Z'êtes sûrs que vous voyez pas le mal partout ???.

    RépondreSupprimer
  19. A 10 ans, j'étais encore une petite fille d'une naïveté incroyable face à "la société". J'étais surprotégée. Je ne me rappelle pas de mon cadeau mais une chose est sûr, il n'était pas unique... Mon rêve était de devenir je cite "metteur en scène riche et célèbre". Aujourd'hui, j'ai perdu un paquet d'illusions mais pour rien au monde, je ne voudrais revenir à cet âge là... quand je sais ce qui m'attend après !

    RépondreSupprimer
  20. Mademoiselle Ciguë : c'est triste, un peu. Et puis, pas du tout en même temps ! :-)

    RépondreSupprimer